Slide toggle

Offrez-vous de l’Art contemporain en ligne

Bandombe galerie est une place de marché permettant aux amateurs d’art (expert ou non-experts) de s’offrir des œuvres d’art contemporain africain à des prix abordables. Notre équipe de sélection déniche chaque jour les meilleurs artistes contemporains de différents coins d'Afrique.

Avez-vous une question ?

Lundi - Samedi : 09:00 - 18:30 34, avenue commerce et Lokele, Commune de la Gombe - Kinshasa - RD.Congo +243 823391110 contact@bandombe.com

Catégorie : Astuces

Acheter de l’art c’est bien, mais le conserver est encore mieux 1
sisqo ndombe

Acheter de l’art c’est bien, mais le conserver est encore mieux

Au moment où l’on devient propriétaire d’une œuvre d’art, on acquiert aussi sa matérialité : on peut la tenir, la retourner, l’observer… mais on devient aussi responsable de sa fragilité face au temps, face aux agressions passives (lumière, poussière) et face aux accidents improbables et variés, comme le rebond d’une petite balle d’enfant ou un accroc pendant le transport. La conservation d’œuvres d’art est un domaine complexe qui relève des professionnels, cependant il y a quelques indispensables à connaître pour les amateurs dans la conservation des œuvres d’art  :

  • Protéger l’œuvre de l’humidité ou de fortes chaleurs : la placer dans une pièce à température ambiante et stable. En sachant que l’œuvre sera mieux conservée si elle se trouve dans des conditions climatiques proches de celles présentes lors de sa réalisation.
  • Eviter d’accrocher l’œuvre sur un mur donnant les rayons solaires
  • Eviter les contacts et frottements en l’isolant autant que possible. Si des chocs sont causés, des craquelures ne peuvent apparaître que bien plus tard. A savoir aussi que les ondes sonores font parties des causes de dégradations à cause des vibrations, surtout sur le long terme. Les bruits des voitures, des avions, la musique forte etc…
  • Appliquez un vernis quel que soit la technique utilisée. Il empêchera la poussière, les salissures et autres d’abîmer la couche picturale. Il sert de couche protectrice et est remplaçable qui plus est.
  • Dans le cas où la toiles sont stockées, si elles sont tendues sur un châssis et entreposées les unes contre les autres, faites attention qu’il n’y ait pas de frottement sur les côtés peints ni aucune pression. Si les toiles peintes ne sont pas sur un support, alors stockez-les à plat dans des cartons à dessin si possible et en utilisant du papier cristal entre chaque peinture.

Selon les conservateurs de musées, la situation idéale se situe entre 18 et 20°C avec un taux d’humidité de 50 à 60%. Si malheureusement votre pièce est sujette aux variations hygrométriques, il existe des humidificateurs/déshumidificateurs qui sont très efficaces. Sinon, plus simple et moins cher (peut-être moins efficace aussi…) : une plante verte! Elle régulera le taux et servira d’indicateur également.

Acheter de l’art c’est bien, mais le conserver est encore mieux 2
sisqo ndombe

5 conseils pour devenir un artiste-peintre reconnu

Comment s’imposer comme un artiste reconnu en créant sa propre marque. Voici les conseils recueillis auprès d’un artiste anonyme, et qu’il souhaite partager avec tous ceux qui ambitionnent de suivre son exemple.
Pour tous ceux et toutes celles qui rêvent de vivre leur art, voici donc les 5 conseils pour devenir un artiste-peintre reconnu :
1/ Il faut une vision claire de son projet et un grand désir pour le mener jusqu’au bout.
C’est une discipline exigeante, vous devez en être conscient. Il y a une énorme différence entre peindre quelques heures, pour son plaisir, être « peintre du dimanche », et devenir un professionnel qui doit produire pour vivre. L’artiste m’a confié qu’il pouvait passer jusqu’à 8 heures dans son atelier sans lâcher ses pinceaux. Etes-vous prêt pour cela ?
2/ Vous devez impliquer votre conjoint, votre famille dans votre histoire.
Vous ne réussirez pas tout seul pour les 3 raisons suivantes. Tout d’abord vous serez peut-être amené, tout comme l’artiste, à quitter votre emploi pour vous lancer dans cette aventure. L’artiste pour mener son projet a quitté son emploi, vendu sa maison et déménagé… Et là, si votre famille, et votre conjoint en particulier, ne croit pas à votre projet et ne vous soutient pas dans les moments de doute il y a fort à parier que vous n’irez pas jusqu’au bout.
La deuxième raison c’est que vous ne pouvez pas être bon partout, ou tout faire tout seul. Dans l’interview l’artiste confie d’ailleurs que sans l’aide de son épouse (qui gère l’aspect administratif et financier) il n’y serait pas arrivé. La troisième raison c’est que vos proches peuvent accélérer votre carrière en mettant leurs compétences au service de votre projet.
3/ Il faut créer votre « Marque » pour vous distinguer.
Quelle que soit la maîtrise de votre art cela ne suffit pas pour être un artiste reconnu. On doit pouvoir identifier votre travail au premier coup d’oeil. Pour réussir et vous démarquer des autres peintres votre style et vos thèmes doivent être unique.
4/ Communiquez sur votre travail et créez vos réseaux.
Le secret de l’ascension très rapide de l’artiste c’est sans conteste la communication. Votre marque et vos oeuvres doivent être exposées « physiquement » ou en ligne. Aujourd’hui avec l’essor de l’internet, vous devez être présent sur la toile, cela vous permettra d’être et de rester en contact avec des milliers de prospects ou clients potentiels dans de nombreux pays.
5/ Donnez-vous des objectifs à atteindre.
Tenez vos objectifs et apprenez à collecter les petites victoires. La réussite de l’artiste ne se fait pas en un jour. C’est un travail de longue haleine qui demande de travailler littéralement en mode « projet ».
Pour plus des conseils, contactez notre équipe d’expert sur contact@bandombe.com

Acheter de l’art c’est bien, mais le conserver est encore mieux 3
sisqo ndombe

Trois astuces pour débuter dans la collection d’oeuvre d’art

De nombreuses personnes rêvent de devenir des collectionneurs d’art mais souvent elles ne savent pas comment s’y prendre et par quoi débuter leur passion ? Ces quelques astuces peuvent leur être utiles.

  • Faire des choix

Au préalable, il faut faire des choix sur le genre d’entre que l’on souhaite avoir. Le futur collectionneur doit déterminer la nature de l’art, l’époque, etc. Il doit savoir quel type d’oeuvres souhaite-t-il disposer ? Ceux des grands artistes ou de nouveaux talents qui montent. Il peut à cet effet demander conseil auprès des connaisseurs. Toutefois, cela ne veut pas dire qu’il va mettre en berne ses goûts personnels. Sa collection doit refléter une certaine authenticité tout en tenant compte des recommandations des autres. Il ne faut pas mettre en avant le côté financier lorsqu’on souhaite devenir collectionneur.

  • Misez sur la qualité

Dans le domaine de l’art, la qualité prime ! Il est judicieux de favoriser des oeuvres hors pairs. Il est conseillé à cet effet de disposer quelques articles qui se démarquent de la totalité de la collection. Les oeuvres hors du commun vont certainement mettre en valeur les pièces qui ne sont très importantes. Dans le cas où la personne favorise des artistes émergents, elle doit s’assurer que ceux-ci ont de l’avenir dans le domaine.

  • Faire une acquisition sur Internet

Face à la place d’Internet dans la société actuelle, le futur collectionneur peut user de cet outil pour constituer sa collection. De son bureau ou de son salon, il peut faire l’achat de ses futurs oeuvres d’art. De plus, il a un large choix puisque les plateformes en ligne qui se spécialisent dans la vente d’oeuvre d’art florissant sur le net et accessible à toutes les bourses.